Nombre total de pages vues

dimanche 15 septembre 2013

Part I we de la bière 2013 : La menace et la contre-attaque des brasseurs belges !

Amis de la bière, bonjour!

Ce weekend du 7 septembre se tenait le traditionnel week-end de la bière sur la Grand-Place de Bruxelles, holala. Haut lieu de la bière, cet endroit est notamment le siège de la "Maison des brasseurs belges", bâtiment situé à gauche de l'Hôtel de Ville (où si vous préférez la "Mairie bruxelloise" pour les plus sudistes d'entre nous)...  Trêve de bavardage, on est là pour la bière et pas pour admirer le paysage, sacre bleu!


Maison des brasseurs en Belgique


En parlant de la bière, rentrons directement dans le lard. Quelles sont les nouveautés que les "grands brasseurs belges", censés être parmi les plus prolifiques au niveau mondial, nous ont présentées en l'espace d'un an ? La nouvelle Hopus, ok d'accord c'est une bière réussie mais quoi d'autres ? La Gulden Draak Quadruple, la Martin's IPA, ... Et quoi d'autres encore ? Cherchez un peu ... Vous ne voyez rien d'autres ? Vous êtes sûr ? OUVREZ grands vos narines... Vous ne sentez pas comme une odeur putréfiante, écœurante et dégoulinante ? Non ? et même pas celle de la taxe française qui sent à plein nez l'ouverture de marché, l'Europe et le libre échange!! (comment ne pas mieux sanctionner les bières importées qu'en se basant sur le ratio hl produits/an, indéniablement grand pour des brasseries exportatrices).  Jusqu'à 0,40 eurocent en plus pour une bière, vous trouvez ça logique ?? Que dire en plus de la crise de 2008! Le client français grand consommateur des bières belges est à sec, les marges d'un partie des brasseries belges se réduisent, poussant celles-ci à investir leur temps et leur argent dans "les valeurs sûres", cloîtrant et enchaînant leurs brasseurs à leurs recettes,  plongeant la tête de ces derniers dans leurs brassins respectifs, leurs exposant la terrible et triste vision d'un tableau monochrome et trouble; sans sourire, ni forme; sans soleil, ni saison! Arffff

Heureusement, un souffle nouveau fait son apparition sur le monde brassicole belge. La crise semble bel et bien derrière nous ! Enfin, parlons pas trop vite, elle est passée pour au moins les quelques années à venir en tout cas! Les brasseries se connectent au monde et sur leur Facebook... déchaînent leurs brasseurs et se mettent à rêver à l'unisson à la création de recettes originales! Hallelujah.... Mais oh mon dieu, c'est qui ça, Brewdog?!? Des écossais qui ouvrent un bars de bières IPA CHEZ NOUS, des PUNKS à Bruxelles ?!? (hé oui, un prochain article va paraître pour ça ;) Pour ceux qui ne savent pas encore, des brasseurs comme Brewdog et Mikkeller proposent des nouveautés chaque mois!! Ce petits moustiques devenus des géants en un rien de temps. Ces derniers commencent à venir titiller les fesses des brasseurs belges sur leur fief! "Il faut nous mettre tout de suite au travail..."

Nous y voilà enfin... à ce weekend de la bière 2013 avec son florilège de nouveautés, du jamais vu pour les cinq éditions auxquelles j'ai pu participer! Un Grand Cru ... YALA!


Stand Bavik

Ok, il faut de l'originalité dans les bières belges. Les brasseurs belges ont tout le talent et le savoir-faire pour opérer ce changement. On est d'accord là-dessus. Cependant, le risque est énorme. A être trop pressé et à pousser le concept à l'extrême, les brasseries belges peuvent y abandonner véritablement leur "âme"; à savoir, leur levure! Je m'explique... Les bières originales vont trop souvent de pair avec l'ajout d'épices et de quantités non raisonnables de houblon. Ces derniers masqueraient leur carte maîtresse; à savoir, le caractère pourtant si puissant des levures belges...

Voici les quatres des nouveautés qu'il ne fallait absolument pas rater !

1) Petrus Aged Red : Petrus dorée vieillie six mois en fût de Porto! Verdict: On retrouve l'astringent et le côté boisé du fût. Le côté cognac/madère est légèrement perceptible. C'est un pari réussi pour un premier brassin... Je suis très enthousiaste de voir ce que les prochains versions nous réservent...



Stand Bavik

2) Deliria : Détrompez-vous, ce n'est pas une faute de frappe... il s'agit bel et bien de la version "féminine" de la Delirium. Dix femmes ont retroussé leurs manches pour brasser cette bière douce et légère : Catherine De Laet, Barbara van Steendam, Lut Geers, Caroline Verleyen, Michèle Dubrulle-Delforge, Linda De Geest, Katrien Bruylandet deux dames venues d’Italie Giuseppina d'Addio, Francesca de Francesco. Elle est la "version fruitée" de la Delirium. Mesdames à vos verres !



Stand Huyghes

3) Floris sans gluten : L'intolérance au gluten, touche 0,2% de la population des pays développés. D'où, l'intérêt de cette bière. Elle obtenue par un processus complexe lors de l'étape d'empâtage.


Stand Huyghes

4) Barbe ruby : bière à la "vraie cerise". Elle se situe entre la lindemans et la Boon. Elle sent agréablement bon le fruit frais!
Barbe noire : Une vraie surprise, très riche en bouche avec des saveurs de torréfié, raisins secs et chocolat. Beau travail! A recommander sans hésiter!
Barbe rouge : Bière aux arômes de citron, orange et fruits tropicaux (sûrement un dry hopping avec du cascade).
Barbe d'or : Cette bière est intéressante. Elle est agréable à boire, très fraiche mais aucunes saveurs particulières ne s'en dégagent.


 Stand Verhaeghe

Piqués au vif, les brasseurs belges ont réagit de la plus belles des manières : des bières originales de part les ingrédients/process utilisés et assez conservatrices sur le houblons. Ces bières font donc toujours la part belle au travail de leurs souches de levures et de leurs caractères puissant.

Et n'oubliez pas, mettre trop d'épices dans une bière, c'est comme les c******* du pape ... ça ne sert strictement à rien! Yeast power yataaaaaaaaaaaaaaa!

Signé le brasseur français et fier de ce pays, attaché à la Belgique de cœur et qui regarde vers l'ouest et ses grands horizons pour ces idées novatrices!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire